La théorie Gaïa Maxime Chattam

Quatrième de couverture :

Imaginez que des émissaires de la Commission européenne sollicitent vos compétences pour résoudre un problème urgent… et top secret. Imaginez que votre femme soit envoyée sur une île au bout du monde avec un parfait inconnu, et que l’on perde tout contact avec eux. Imaginez que vous vous retrouviez isolé par une terrifiante tempête au sommet d’une montagne en compagnie de scientifiques mystérieux. Imaginez que le nombre des tueurs en série ait été multiplié par dix depuis cinquante ans. Imaginez que ces événements soient liés par la violence des hommes. Vous n’avez toujours pas peur ? (Amazone)
Et si le monde n’avait plus besoin de nous ? La terre, dans un futur proche… Les chiffres parlent d’eux-mêmes : multiplication des catastrophes naturelles, instinct de prédation en pleine recrudescence, accroissement exponentiel des tueurs en série… La planète se meurt et nous sommes son cancer. L’Humanité est son propre virus. Appelés d’urgence par la Commission européenne, un couple de chercheurs prend conscience du chaos qui s’annonce. Dans un monde livré aux éléments, où toute la violence de l’homme semble éclater soudain, le secret d’État se révèle explosif. Inavouable. Survivront-ils ? Survivrons-nous ? (L’express)

Critique personnelle.

Premier livre que je lis de cet auteur Français. Dans sa ‘théorie Gaïa’, on trouve pêle-mêle le devenir écologique de la planète, le désengagement de l’Etat, la manipulation génétique, les méfaits du marketing. Il ne fait pour moi qu’énoncer dans un scénario beaucoup trop long et à répétition du style ….et alors ?……. et alors ??? ce que nous avons appris nous êtres humains ces vingt dernières années. Et la suite n’est pas brillante à ce jour, (cela c’est moi qui le pense. )

Nous passons d’un scientifique basé au Pic du Midi. L’homme est immobilisé dans cet environnement à cause d’une grosse tempête et séparée de son épouse anthropologue et également chercheuse, envoyée à l’autre bout de la terre pour la recherche d’un même programme totalement inconnu, sur une île où d’abord isolée, elle doit faire face également aux éléments de la tempête située au niveau de l’Océan.

L’auteur passe donc, en alternant de la situation au pic du Midi, à l’île qui se fait très mystérieuse.
Un début pour moi beaucoup trop lent, didactique, où il n’est fait que répéter ce devenir écologique de la terre sur laquelle nous vivons. Le suspens il y en a, mais j’ai vraiment dû attendre, le dernier quart du livre, pour rentrer complètement dans le scénario dont on pourrait facilement en faire un film. J’ai tout de même été surprise par le retournement de situation, ce qui est le but.🙂
J’ai déjà lu beaucoup de livres et malheureusement je n’en mets jamais de commentaires sur mon blog, car ce que j’ai pu lire jusqu’à présent sont d’excellents auteurs de thrillers ou bien comme en ce moment, une excellente enquête policière en France, très bien écrite.

L’auteur Maxime Chattam, ne m’a pas épatée du tout, par son écriture, et je ne dirais pas comme j’ai été lire les critiques ensuite : Génial.
Non, pour moi pas du tout, trop long. Peut-être que je devrais essayer un deuxième pour avoir la confirmation ou pas de mon ressenti ce que je fais.

IMGP3240-1x540

 

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. merci pour ce récapitulatif, le livre me paraissait au premier abord intéressant, mais de ce fait je le prendrais plus tard
    bonne soirée
    bisous
    Mandrine

    • filamots dit :

      Bonjour Mandrine,
      Ce qui ne m’a pas plu, ne doit pas nécessairement ne pas te plaire🙂 Du moins est-ce là mon avis. C’était pour moi un premier livre de cet auteur. Hélas, trop de discours de la part des personnages, trop plat pour moi, pour les trois-quart du livre. C’est peut-être très sévère de ma part, mais c’est eu égard à un Ellory, à à Maud Mayeras, à Lisa Gardner, Grangé excellent, sublissime etc…etc….
      Je préfère pour l’instant lire des enquêtes policières, même dans le style d’Esprits Criminels, parce que cela me distrait vraiment. Je ne m’implique que dans l’enquête. Et en lisant, j’essaie de trouver comme les enquêteurs qui peut-être l’assassin.
      Je dois dire et le reconnaît que Maxime Chattam dans ce livre là, m’a surprise, ce qui est chouette, ne m’attendant pas du tout à ce retournement de situation.🙂 Là il a été excellent. La fin du bouquin est haletante, et je l’ai lu d’une traite jusqu’à trois heures du matin, c’est dire.🙂
      Bisous à toi.
      Geneviève

  2. nlie63 dit :

    Bonsoir Geneviève ,
    Ton article m’a fait sourire , déjà parce que tu m’en avais parlé et parce que tu as eu le cran de publier ton ressenti sincère sur ce livre dont je n’avais entendu que de bons échos par les « fans » de M.Chattam . Honnêtement , j’ai lu de meilleurs auteurs .
    Bravo !
    Nathalie

    • filamots dit :

      Bonjour Nathalie,
      Si avoir le cran te fait sourire, je souris en retour🙂
      Je suis restée moi-même en donnant mon opinion toute personnelle et qui ne a dans le sens de la majorité 🙂
      Bisous
      Geneviève

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s