le-temps-de-vivre

Illustration

Il semblerait que le temps à gérer soit déjà pour moi un sujet sur lequel je me sois déjà penché à diverses reprises. J’ai retrouvé un ancien écrit d’il y a 13 ans.

Aujourd’hui, je reparle de ce temps qui me manque tant. Je dispose sur une journée lorsque j’y songe, d’un temps pour se lever, déjeuner, métro, boulot, cantine, boulot. Travail que j’aime exécuter avec conscience et avec plaisir. Mais lorsque le temps, où mon employeur je les appelle «des vampires d’énergie », arrive en fin de journée à son terme, je pense alors à moi, et à ma propre vie, et que reste t-il ? A nous autres pauvres humains, destinés à vivre dans une société de consommation de loisirs actifs, où les parents, dont je ne fais plus partie, rentrent, se substituent au professeur pour l’école des devoirs, font manger les bambins, les lavent, racontent des histoires et mettent au lit les petits ou les grands, ce qui occupent une partie de leur soirée. Que reste t-il après pour soi ?

Alors, je rêve d’une vie où j’aurais la possibilité de travailler 8 heures par jour, pour le plaisir mais aussi il ne faut pas se leurrer pour gagner «à la sueur de son front, son pain quotidien ».
8 heures pour se consacrer aux autres,
et 8 heures pour se consacrer à faire des choses pour soi, que ce soit dans n’importe quel domaine, mais pour ce qui me concerne dans la créativité artistique, culturelle……. Et puis, quand vais-je dormir ? Tout cela est complètement irréalisable. Comme je ne suis pas exclusivement une femme d’intérieur, j’ai oublié de parler de l’entretien, la maintenance minimum de la maisonnée, du lieu où j’habite, en faire un endroit agréable, qui reflète ma personnalité.

Je rêve, je rêve. Et ce matin, un rabbin expliquait à la télévision, l’émission religieuse du dimanche matin consacrée aux différentes religions et notamment sous la rubrique judaïque, que nous devions conserver en nous l’enfant qui nous habite et qui dit toujours, «quand je serai grand, je ferai… ». La notion même de l’espérance qui doit nous habiter et que nous ne devons pas ignorer ou oublier. La vie nous malmène, et je n’ai pas envie de me laisser faire. Et pourtant ceci est un autre chemin plus personnel, familial, douloureux, où l’action habite avec la soumission.

© freesia 11 avril 1999

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. cliofrancine dit :

    Bonjour Filamots ; ton article m’a interpellée .
    Je ne travaille plus au sens propre du terme , mais je n’ai presque plus de temps pour moi même en étant à la retraite. Il faut dire que j’ai besoin de beaucoup de sommeil .
    Cela m’ennuie et me gêne de ne pouvoir répondre aux messages que je reçois , même si mes aminautes et copinautes sont dans mon coeur.
    Bien amicalement.
    Francine Clio

    • filamots dit :

      Bonjour Clio,
      Et oui, lorsque nous sommes à la retraite, nous ne sommes pas toutes au niveau santé sous le signe du bien-être total.
      Moi aussi il m’arrive de faire des siestes l’après-midi, c’est comme cela 🙂 Tu viens quand tu veux 🙂 Moi aussi je culpabilise de ne pas pouvoir être sur tous les fronts, mais depuis ces derniers jours, j’ai un peu modifié ma façon de penser et puis je réorganise mon blog pour me faciliter les voyages chez les uns et les autres. D’où mon nouveau widget où je rassemble 😉
      Bisous à toi et puis courage aussi 🙂

  2. elPadawan dit :

    Bon, ça va un peu faire l’hopital qui se moque de la charité, parce que du temps j’en manque aussi, donc je suis mal placé pour donner des conseils, mais as-tu tenté de te donner un temps fixe par jour pour telle ou telle activité? Le blog, les commentaires, et tout le toutim est probablement assez chronophage, si j’ai bien suivi. Tu pourrais décider ne pas y passer plus de, mettons, 2h par jour. Pour justement ne pas avoir la tête en plein dedans quand il y a un pavé de 150 liens à parcourir et 70 commentaires en retard. Et tu pourrais du coup dédier une autre partie de ton temps à la photo, a des activités qui te détendent un peu l’esprit et te permettent de t’aérer :). Et as-tu vraiment besoin de la modération des commentaires? Quand les commentaires deviennent nombreux, ça peut vite devenir embêtant. Je n’utilise pas la modération, sauf pour certains mots-clefs, par exemple, et me contente de laisser akismet (le plugin antispam de wordpress) s’occuper des spams à ma place… 🙂

    • filamots dit :

      Merci pour toutes vos réponses, que je reprendrai, je dois partir ce matin.
      Merci pour tes idées ElPadawan, auxquelles j’adhère comme celles des autres 🙂
      Les commentaires modérés, là ce n’est pas le souci pour moi et je préfère.
      Tu cites ceci « ….quand il y a un pavé de 150 liens à parcourir et 70 commentaires en retard. ….. »
      Je ne peux pas y passer deux heures, c’est trop peu pour moi, car je mets des réponses trop longues et personnalisées. Je ne culpabilise pas du tout à ce niveau, bien au contraire, car je reste moi-même. Merci pour ta réponse, les idées font leur chemin 🙂

  3. Ava dit :

    Tu gardes tes textes plus anciens ? moi, je trouve que lorsque je travaillais en temps normal, j’en faisais autant que maintenant ! je cours après le temps, c’est extrêmement cruel à la fin d’une journée de voir tout ce que l’on a pas encore fait !!!

    • filamots dit :

      J’avais commencé une sorte de livre à l’époque. J’ai des tas de carnets avec des annotations diverses 🙂 C’est mon truc à moi 🙂
      Oui oui j’ai connu cela du temps où je travaillais et quelle frustration. Et je n’avais plus d’enfant à la maison. Cette frustration je ne l’ai ressentie que vers mes 45 ans, pas avant.

  4. lavandine dit :

    Je cours après le temps depuis de années …c’est terrible ! Je rêve de pouvoir faire les choses à mon rythme zt pas au rythme des autres… C’est peine perdue … je n’y arriverai pas 😦
    Bisous

    • filamots dit :

      Et là, cela va repartir, à fond la caisse pour toi.
      Je pense à toi bien souvent et à nos amis 🙂
      Je comprends toi tu travailles. Il est pourtant vrai que toi et les autres qui travaillent, ce serait bien de pouvoir souffler ne fut ce qu’une seule heure pour soi, ou un peu moins ? 😉
      C’est tellement sur le temps du soir, je me souviens ! Pfff !!! rentrer, s’occuper du souper et puis après ? tellement de choses….oui oui je me souviens aussi, pas le temps de souffler.
      Bises et bon courage à toi.

  5. Je peux maintenant me laisser du temps pour moi puisque je ne travaille plus.
    Pendant des années j’ai soigné ma fille gravement malade et je ne pensais jamais à moi, je rattrape le retard et parfois je culpabilise mais ça ne la fera pas revenir.
    Bises

    • filamots dit :

      Oui Claudie, comme quoi chaque personne est différente dans ce fameux temps à gérer.
      Nous sommes à la maison, et tu as fait ce que tu avais besoin de faire et ce que ton coeur de maman a suivi tout naturellement. De là où elle se trouve, elle doit te sourire en disant que sa maman en profite. Même si tu ne crois pas à l’immortalité, ce qui n’est pas grave du tout, je me dis moi, que son esprit qui est là, te regarde et se dit cela. Qui sait ? C’est possible, comme cela ne l’est pas. A propos, tu as fait des photos dernièrement ? Je t’avais promis d’en envoyer, et puis je ne l’ai pas fait. Tient je vais te mettre la photo de mon fils lorsqu’il l’a achetée, tu souriras. Je vais aller la chercher et puis je vais la mettre.
      http://hpics.li/e5819da

  6. Comme je le dis souvent, il faut prendre le temps au temps, se consacrer un petit cocon à soi, pour le rêve, la lecture, ou d’autres choses encore.
    Si tu ne prends pas un peu du temps que tu consacres à la vie, tu ne tiens pas et physiquement et psychologiquement.
    J’ai enfin compris ça, et égoîstement peut-être, je m’offre du temps, rien que pour moi, pour faire ce que j’ai envie de faire, pour vivre ce que j’ai envie de vivre, cela n’a pas été facile ni à faire, ni à faire comprendre, mais j’avais besoin de ce temps, il me permet d’affronter le reste du temps.
    bonne fin de journée
    bisous à toi
    Christine

    • filamots dit :

      Bonjour Christine,
      Oui, en effet, cela je le prends. C’est vis à vis de mon blog que j’ai un souci, parce que justement, je lis beaucoup, même si je n’en parle pas sur mon blog, je regarde pas mal de documentaires, je fais des recherches informatiques pour mon plaisir etc…etc…Là nous allons ce matin avec boucle d’or, en sortie pour midi, où les enfants aiment tant aller 😀
      Elle s’est apportée son costume de princesse, c’est trop mignon 🙂
      Bisous, tu dois avoir reçu quelque chose dans ta boîte mail. 😉

  7. colettedc dit :

    Ah ! Moi, je crois et c’est mon cas … que plus on avance en âge et ce, surtout si nous avons toujours été actives, plus nous en faisons et plus nous voulons en faire parce que ce que nous réalisons est utile à quelqu’un et plus nous avons moins de temps pour cela … bonne poursuite de ce jour Geneviève ! Bisous.

    • filamots dit :

      Bonjour Colette,
      Et puis nous prenons de l’âge et notre rythme, cela je le constate est plus lent, du moins en ce qui me concerne, parce que justement je prends le temps. Que de contradictions mdr !!!
      Bisous et belle journée à toi. Ici il va faire superbe !

  8. Beaucoup de débats justement autour du temps de travail (je suis en train de bosser dessus 😉 ) et c’est ce qui pousse les pays -bas à réfléchir actuellement aux h pour tous (alors que nous on veut abandonner nos h!), aux partisans du revenu de base à développer leur pensée … Quelle est notre place ?

  9. Harmony dit :

    Je doute que la retraite soit la même pour toutes les femmes.Plus j’avance en âge et moins j’ai de temps pour moi.Je nettoie,je bricole,je dépanne et m’occupe de tout.Où est ma détente,mon temps libre?C’est déprimant……….. 😦

    • filamots dit :

      Bonjour Andrée,
      Je sais que tu t’investis beaucoup et comme tu l’écris chaque personne est différente. J’ai lu hier pour les personnes fort occupées de s’octroyer une heure par jour pour elle-même. J’étais partie sur la gestion du temps via google. 🙂
      Une heure par jour ? Juste à essayer, pourquoi pas, sans culpabilité. Une petite suggestion amicale.
      Belle journée à toi et merci pour ton passage.
      Bisous

  10. Il existe ce temps … une fois la retraite venue, si tu t’organises bien, tu trouves un temps pour tout et c’est du bonheur ! Bises

    • filamots dit :

      Bonjour Ky@, je ne travaille plus depuis 2004 🙂
      Merci pour ton conseil, c’est un sujet qui me turlupine en ce moment et en retrouvant ce billet lorsque je travaillais encore, que dans mon cerveau ce n’était pas nouveau 🙂
      Bisous

  11. marie mathieu dit :

    Bonjour un très beau billet, j’ai beaucoup aimé ce rêve « du temps  » pour soi, pour les autres etc… bonne journée MTH

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s