Endroits-abandonnés-26

La ville abandonnée de Keelung à Taiwan

L’Ornithorynque via blogoth67 a eu la bonne idée de lancer un jeu d’écriture on ne peu plus original et la photo à choisir parmi d’autre qui a retenu mon inspiration à l’instant.

Voici l’article où tout est expliqué :

Dites 33 ou alors racontez-le

Un tsunami

Elles s’avançaient lentement mais sûrement, branche par branche, feuille après feuille,
à l’assaut de ces immeubles hideux déposés par les humains et laissés là à l’abandon par eux. Nous les maîtres de la nature, qu’en avaient-ils fait de cette partie de notre terre ?

Comment avaient-ils osés partir sans laisser de trace ou d’occupants pour s’occuper de ce que nous allions nous même investir et démolir.  Anéantir petit à petit.  Pour nous les années n’ont pas de prises.  Le temps n’est qu’une notion très vague inventée par eux.  Nous étions là bien avant, au début, et c’est grâce à nous qu’ils ont pu naître et vivre jusqu’à présent.

Ils sont partis, nous arrivons.  Nous prendrons d’assaut, chaque espace aussi minime soit-il, et nous nous y installerons parce que tel est notre droit.  Ces formes de béton qui se dressent devant nous comme une forteresse imprenable. Il n’est pas question de laisser tout cela sans que nous espérions pouvoir en prendre le contrôle, les faire re-vivre, respirer, eux qui ont tout laissé, ayant perdu, l’espoir ?, l’argent ?, une bataille ? Qu’importe ce qu’ils ont voulu y faire en ces lieux.

Une grande vague s’amplifie.  A l’arrière, elle est déjà énorme.  A l’avant, elle force les barrages, elle  emporte tout sur son passage.  Plus âme qui vive, même pas le moindre petit gardien. Ou alors il a dû mourir le pauvre bougre lui aussi d’être resté seul attaché à ses pierres qu’il aimait.  Sans aucune retenue, nous dévalons les pentes, et montons le long des étages. Les arbres bientôt s’y mettront aussi, et nous finirons par étouffer ces graviers artificiels en forêt bien réelle et respirable pour eux.

Lorsque tout sera terminé et que nous aurons fini notre travail, ils ne pourront plus rien retrouver, ni bâtiments, ni étages, ni chambres ou meubles épars. Plus rien que ce qui vit dans la nature. Notre forêt. Celle qui existe pour eux, pour qu’ils puissent respirer encore !

© freesia 04/08/2013

Advertisements

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. Amaya dit :

    La photo est impressionnante tout comme la nature que vous décrivez
    merci

  2. Via Mala, un lieu magnifique ; et un bouquin tjs dans ma bibliothèque – que je finirai bien par lire!

    • filamots dit :

      Je suis allée voir via google, les images de cet endroit très étonnant. En fait j’avais cru avoir lu le livre en ai découvert la page du livre de poche que maman avait dans sa bibliothèque. Je ne l’ai pas lu et je dois dire qu’après avoir vu les résumés sur Babelio, et même dans les sites d’achats, je ne sais si je lirai cette histoire très sombre. Toutefois, j’ai lu l’histoire en deux tomes de Thérèse Etienne et la suite Améde ainsi que le Dr. Ibrahim. Livres de jeunesse que j’avais hérités de maman et dont j’en ai été très fière jusqu’à mon déménagement vers la France où il a fallu faire bien des tris pour ma bibliothèque, hélas et encore hélas, manque de place.

      • Trier la biblio … je ne pourrais pas, trop attaché (esclave?) de mes livres 🙂

        La Via Mala est superbe, sauvage et encore authentique

        • filamots dit :

          J’ai bien dû le faire et à contre cœur, en optant l’élimination des livres de poche de la littérature classique et en ne gardant et encore que 40 cartons, des grands, ce qui représentait plus de la moitié de la camionnette pour mon départ de Bruxelles vers Bordeaux et en abandonnant tout ce à quoi je tenais comme meuble. Impossible à transporter et à mettre ici, trop de choses chez moi. Si tu voyais tous les livres ici ? 🙂 C’est la raison pour laquelle en passant sur la biographie de cet auteur, je me suis dit : « mince, j’en avais des livres encore et encore » 🙂 En me disant, si je veux en relire un, ce sera toujours possible via la bibliothèque ici dans la ville. Ce qui est vrai. Nostalgie, Nostalgie…..soupirrrrs…….. 😉

  3. kairosf dit :

    très joli texte : l’âme de la canopée est de retour….

  4. C’est super, ça compense la destruction des forêts pour notre forte consommation de bois et ça cachera ces horreurs.
    Bonne semaine.

    • filamots dit :

      Bon mardi Claudie
      Cela cache ces horreurs, au lieu de les transformer, ce qui à mon sens serait plus utile. Il est vrai que vu la situation d’un tel immeuble dont on ne connait plus rien sur son historique va t’en savoir. Le reportage que j’avais vu et qui allait un peu dans le sens de la photo, mis à part cet envahissement démesuré, provenait d’une époque des années de la guerre froide, et suivante. Des moments où l’individu devait être cassé pour ses idées d’après certaines idéologies, parqués comme des animaux, peut-être dans ce genre d’immeuble, pour aller devoir travailler, et se faire laver le cerveau.
      Comme quoi, il est vrai qu’au-dessus de tout cela la nature est plus belle, mais je pense que la reconversion peut avoir d’excellents résultats. C’est cela au fin fond de quelque part. J’ai rajouté en-dessous de l’image le lieu.
      A bientôt, je me dois d’écrire quelque chose pour Egedane, si les mots viennent 🙂 et j’ai Paulette qui n’arrête pas de miauler je ne sais pourquoi.
      Bisous et bonne journée.

  5. filamots dit :

    Bonjour MarieJo, si tu vas lire les autres textes, le dernier que j’ai lu hier était vraiment encore plus impressionnant que le mien 😀 hihi !!! Bizarre ces éléments abandonnés et repris dans diverses photos. A bientôt chez toi, j’ai lu que tu avais lu « Via Mala » comme moi en étant jeune fille. Cela ne m’a pas rajeunie lol
    Bisous

  6. mariejo64 dit :

    Oh dis donc ! C’est effrayant, j’en ai des frissons. Beau texte en osmose avec cette photo. Bisous.

  7. colettedc dit :

    Magnifique ce que tu as écris Geneviève … bonne soirée !

  8. snake0644 dit :

    J’ai pigé la notion de tsunami vert. Et voilà un nouveau texte bien construit 🙂

    • filamots dit :

      En fait lorsque j’ai vu l’image, j’ai repensé à ces horribles images du tsunami à Phuket. Et de là est parti mon texte. C’était mon ressenti du moment, pur hasard 🙂 Les autres images sont pas mal non plus et ceci en allant lire les textes, un vrai régal d’amusement, d’imagination. 🙂

  9. oth67 dit :

    Je me doutais que tu allais participer !
    Bon choix !

    • filamots dit :

      Hihi tu t’en doutais. J’avais survolé ton texte en me disant j’y reviendrai, 🙂 et je n’avais pas lu qu’il s’agissait d’un défi. Lorsque j’ai vu les photos, j’ai fait wouaw, ça c’est pour moi, j’adore l’atmosphère pour presque chacune 🙂 Merci pour le choix 🙂

  10. Très beau texte…et la nature reprendra toujours ses droits, ceux-là même que l’humain, parfois inconscient, presque toujours, détruit et foule. Le sol qui depuis des siècles le porte sur ses verdures repoussera un jour cette infamie et ensevelira de poussière les murs que l’homme a bâtit…et ce qui semble folie n’est que le bon sens de cette nature! Bravo pour ton texte si bien écrit…disons que maintenant, je me sauve avant d’être ensevelie!!! Lol! Gros bisous.

    • filamots dit :

      Bonjour Delvi, j’avais vu un documentaire sur cet aspect de la nature qui reprend ses droits et cet homme vivant parmi les anciennes pierres comme s’arrogeant le droit d’en être le détenteur était présent dans ce documentaire. Pour le reste, j’ai écrit ce texte d’une traite sans le remanier à l’instinct 🙂 Je te conseille si tu as le temps d’aller lire les autres si ce n’est déjà fait. Il y a de quoi aussi avoir quelques frissons 😀 Belle semaine à toi. Bisous

  11. Leodamgan dit :

    Bonsoir,

    Je viens de chez l’Ornitho après avoir vu les photos.
    Un tsunami vert pourquoi pas? Mais, brrrr…
    Bonne soirée,
    Mo

    • filamots dit :

      J’ai été très marquée et enthousiaste dans le film : Le Seigneur des anneaux, la scène des arbres. Je ne sais plus dans quelle partie. Un passage que j’ai adoré 🙂

  12. flipperine dit :

    c’est tout de même plus beau de voir ces arbres que tous ces grands immeubles mais il faut bien se loger

    • filamots dit :

      Oh ! que oui flipperine. Ici il s’agit d’immeubles ou autres abandonnés et livrés à la nature. J’en ai déjà vu des documentaires à ce sujet. Sans compter les déchets chimiques. Faire de la reconversion certes, si c’est situé dans une ville, village, ou à proximité. Du moins c’est mon avis. Ces « déchets » de béton ou autres quelle désolation et comme c’est dommage ! J’ai été lire les autres textes, cela vaut la peine. 🙂 Tu peux les retrouver si tu en as envie ou le temps sur le site de l’Ornithorynque 🙂

  13. ◘ẅ◘ dit :

    Plus on est de fous… plus on écrit!

  14. Ava dit :

    oui, j’ai peur d’étouffer aussi ! pour un texte instinctif, c’est une belle réussite !

    • filamots dit :

      Merci Ava. En fait je n’ai lu ton texte qu’après avoir écrit le mien et celui de blogoth67 pas encore. Lorsque j’ai vu la photo, j’ai immédiatement pensé aux mots. Oui pour moi aussi en dernières minutes, envie de relever ce défi. Les photos sont vraiment bien trouvées. Quant à l’instinct, comme toi, j’ai commencé et puis après plus rien ne t’appartient quelque part comme je l’écris si souvent.

  15. Voila de quoi … recouvrir cette photo!! Je me retire, avant que d’être enseveli !!

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s