Chez Mandrine – La magie des mots n° 9

Un texte à trouver à partir d’une phrase mise en gras dans le texte et inclinée.  Voir le lien ci-dessus.

orage-cotier

Illustration

Embouteillage.

C’était le soir. Je roulais au volant d’une petite citadine, de retour d’un voyage d’affaires. La pleine lune brillait haut dans le ciel et donnait aux arbres de part et d’autres de la route des effets étranges, d’ombres fantomatiques ou issues de mes livres d’enfance ou d’histoires d’extra-terrestres. La série X-files me revenait en mémoire avec Mulder et ses croyances. La très scientifique Scully souvent ébranlée dans sa logique.

Les voitures ralentissaient, peut être un accident.
En cet instant, nous étions tous à l’arrêt. Je coupai le moteur. La lune avait disparu. A la place de gros nuages que je voyais rouler, courir au-dessus de nos têtes. J’étais également sortie de l’habitacle.
L’occupant d’un véhicule de fonction aux sigles de l’entreprise, remontait la file en quête d’information. La quarantaine bien sonnée, les cheveux quelque peu grisonnant, en cette fin de journée était d’une élégance rare.

Au loin, le tonnerre se fit entendre.
– Zut me dis-je il va encore pleuvoir.
Perchée sur mes hauts talons, j’arpentais le bitume, impatiemment. Habillée d’un tailleur classique bleu marine, tenue de la compagnie où je travaillais, j’avais hâte de me changer.

J’allais m’adresser à l’homme qui cette fois-ci s’avançait en sens inverse et dans ma direction, quand un orage a éclaté. Je suis restée au milieu de la route, bouche ouverte, transportée dans le temps qui venait à l’instant de s’arrêter. Il me fixait de ses yeux bleus intenses.
Un éclair. La foudre tomba pas très loin.

Les minutes s’étaient arrêtées. Nous marchions l’un vers l’autre. Mon coeur battait à tout rompre, je ne voyais que lui. Mes longs cheveux flottaient au gré du vent qui s’était levé.
Il me tendit la main droite avec dans le creux un objet. Les éclairs le faisaient briller. Il le tenait délicatement au creux de ses doigts. Je tendis lentement ma main vers la sienne, en ce moment unique et intense où nos regards ne se lâchaient pas, tenus par nos coeurs battant à l’unisson.
Mes doigts se posèrent sur sa joue gauche. Mon corps entier se rapprocha du sien. Mes lèvres d’un rouge intense brillèrent sous l’éclat d’un autre éclair. Mon visage proche du sien, je sentis l’eau de toilette qui émanait des grains de sa peau.

– Coupez, coupez dit une voix autoritaire, cette fois-ci cette prise est la bonne. Nous ne changerons plus rien. C’est parfait. J’espère que notre couturier sera content pour ce clip. Il se frotta les mains et ses yeux se plissèrent en un sourire satisfait.

© freesia 09-04-2014
Publicités

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. pardonne moi déjà de mettre si tard un commentaire sur cet atelier
    je l’avais lu mais pas eu le temps de me poser
    ta scéne était très réaliste
    merci de ta participation
    re-bisous

  2. C’est fichu pour le coup de foudre, c’était trop beau.
    bises

  3. giselefayet dit :

    C’est vrai que les clips pour la publicité sont de plus en plus élaborés , ton script est parfait tu pourrais postuler .Bonne fin de journée
    Bisous

  4. joliiiiiiiii
    bonjour, très bel atelier pour Mandrine

    ha ces clips pour pubs, toujours des plus sexy
    bizzz
    LILI

  5. J’aime regarder l’orage quand je suis bien enfermée chez moi … courageuse mais pas téméraire ! lol Bonne journée ! Bises

  6. Ghislaine dit :

    Bonjour Geneviève, ben non je n’ai pas pensé à un vrai coup de foudre en lisant,
    impossible pour la chute lol…..Je m’attendais a cette fin car c’est ainsi que j’aurai procédé pour le suspense . hihihi

  7. TI PIMENT dit :

    Yesssssssssssss PUBBBBBBBBBB …..voiture , parfum …..luxe ..

  8. pelagie46 dit :

    Superbe réalisation! J’y croyais dur comme fer!
    Bravo pour le suspense. Bises et bonne nuit!

    • filamots dit :

      Bonjour Arlette et bonne journée.
      Oui oui, moi aussi en l’écrivant au début, et puis soudain je pense à toutes ces pubs, sur les parfums et je me dis, ah ! mais voilà une belle chute. Comme quoi en écrivant, il y a des choses surprenantes qui se passent 😀
      Bisous

  9. Reg ! dit :

    quel beau récit, je pensais comme flipperine, un vrai coup de foudre, mais non c’est juste une prise pour un tele film ou cinéma, pffff j’y croyais à ses grands yeux bleux ; lol
    bonne nuit et à plus tard, et puis encore bravo !
    reg !

    • filamots dit :

      Au début dans l’atelier de Mumu, je menais souvent les textes de cette manière avec une chute 😀 puis je n’ai pas toujours cette imagination 🙂 Là elle s’est présentée pour la fin, car j’étais partie en effet sur un coup de foudre.
      Hihi !!! Bonne journée Régine.
      Bises
      Geneviève

  10. flipperine dit :

    je pensais que c’était un véritable coup de foudre

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s