A l’amour d’un enfant

A une petite fille
Ce soir je veux lui dire
Toi tout sourire et si jolie,
Que les adultes peuvent être
Horribles, méchants, égoïstes

Te prennent comme moyen de chantage
Pour de sempiternelles disputes
D’un autre âge.

Je ne puis que constater
Pour la troisième fois dans ma vie
Qu’il ne suffit pas d’aimer un enfant
Pour croire que tout soit réparé.

Le passé m’a rattrapée
Me laissant pantelante et abrutie
Devant autant d’incompréhension,
Lors de toutes ces tensions
Actuelles
Où la vie me rappelle
Combien il m’est douloureux
D’aimer un enfant.

Tu as été pendant un an,
Mon soleil, ma joie de vivre
Tes yeux et tes éclats de rire
Ont résonné dans la maison.

Je n’ai pas le droit
De te donner cet amour là,
Comme avant il y a longtemps
Le destin ne me le permet pas.

Avec ton joli minois
Tu m’avais permise de t’aimer
Sans rien demander, tu es trop petite
J’avais remercié au fond de moi
Cette réconciliation ultime.
Quel merveilleux cadeau tu m’offrais là !

L’ingratitude a parlé
Et nous a éloignées

Je garde au fond de moi
Tes beaux yeux bleus
Ton intelligence et tes deux dents
Tes petits bras tendus.
Que je ne verrai plus avant longtemps.

Il rôde autour de moi,
Un parfum de malédiction
Celui de ne pouvoir accéder
A l’amour d’un enfant.

© freesia 10-09-2006

Illustration : Berthe Morisot

Publicités

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. bel écriture que j’lis encore chez toi miss
    bisous en ce jeudi

  2. TI PIMENT dit :

    Bonjour Belle amie , pourquoi oublier ? juste pardonner et retenir la leçon .Même avec les larmes la vie est belle des leçons apprises ..
    Cette faculté qu’elle nous donne à toujours se grandir m’éblouira toujours ….bon , c’est vrai parfois elle pourrait le faire moins brutalement ….sourire ….
    Amitiés
    SLY

  3. flipperine dit :

    comme c’est émouvant et dur d’être séparée de son enfant

  4. ellacreations dit :

    très touchant pour l’avoir vécu moi même
    bonne soirée genevieve et bisouilles

    • filamots dit :

      Je me sens moins seule pour le coup, même s’il s’agit de ma belle-famille.
      J’ai vécu pire encore. Je ne plomberai pas l’atmosphère. C’est la raison pour laquelle j’ai commencé par répondre à ce dernier poème.

  5. bah je reste bete, sans voix,
    je comprend mais j’ai pas de mot
    j’ai aussi un deuil horrible a faire la perte de tous les freres et soeurs, et une separation forcée par la méchanceté
    mais un enfant, il n’est pas responsable !!!!!!!!!!!!!!! cela me peine, me bouleverse ,
    je t’embrasse je sais pas quoi dire

    • filamots dit :

      Oui ma Julie, à l’époque j’ai beaucoup pleuré, heureusement j’écrivais encore et encore.
      C’est un vieux poème que j’ai remis. Pour dire que les choses s’arrangent avec le temps, et aussi donner l’espoir, même si l’oubli ne vient pas, qu’un enfant reste lui-même et n’a pas ces sentiments qu’animent les adultes. Surtout lorsqu’il est petit. Je suis restée moi-même, et elle sait que je l’aime très fort. Je lui dis à l’occasion lorsqu’elle se présente. Elle ne répond pas, par décence ou timidité, mais je sais qu’elle a entendu mon message. C’est tout ce qui importe. Le tout est qu’elle ne se sente pas coupable de rien du tout.
      Je t’embrasse et réponds bientôt à ton mail.

  6. Reg ! dit :

    sublime texte , triste, certes, mais touchant, prenant, quelle que soit les générations, l’éloignement d’êtres qui s’aiment et toujours déroutant, et tout le monde reste dans l’incompréhension !
    bonne soirée
    bisous, reg !

    • filamots dit :

      Et oui Reg, là pour de l’incompréhension, nous avons eu notre dose à ce moment là.
      Tant de grands-parents sont séparés de leurs petits-enfants, comme des parents séparés de leurs enfants aussi. Depuis ce poème, elle est restée très liée avec moi. Ce que je regrette, c’est qu’elle est restée froide avec son papy, et cela je ne le comprends pas. Mais il va demain les voir, les deux soeurs, et c’est une bonne chose. Moi je reste en retrait à ce niveau. J’ai dit de belles choses qui n’ont pas été comprises à l’époque. Je ne comprends pas pourquoi. Dire à quelqu’un que vous l’aimez, je sais que je suis belge, mais je parle la même langue. Une mamie qui dit cela à une jeune femme, et je me suis vue rabrouée. Et oui je ne suis que la pièce rapportée. Un mot que j’ignorais complètement. J’avais l’impression d’être une pièce de vaisselle dans un coffret sortie pour l’occasion et en représentation dans un second mariage.

  7. Les enfants ne devraient pas être au milieu des conflits des adultes, ils ne demandent rien et les priver de voir leurs grands-parents c »est une honte.
    Bises

    • filamots dit :

      Et oui Claudie, exactement. C’est la raison pour laquelle avec Boucle d’Or, nous avons été très prudents. Et tout va bien. 🙂 Moi je me suis moins investie, dommage. Mais je craqueuuu, comment faire autrement ? Elle est un vrai soleil. C’est ce que je retiens.
      Nous avons eu aujourd’hui de mauvaises nouvelles concernant son papa. J’espère que tout cela va se résoudre. J’espère que Colette prie pour nous tous.

  8. Ghislaine dit :

    Il ne peut que me toucher, je le vis depuis des années……………
    et je me suis faite une raison en inventant une citation .
    «  » ce que l’on ne connait pas ne manque pas ! » »

    • filamots dit :

      Je te donne raison Ghislaine. C’est ce que j’applique avec mes enfants et petits-enfants qui vivent en Belgique. Sinon c’est trop triste. Mais là c’est un autre sujet dû à l’éloignement.

  9. Łα gєитιℓℓє яєвєℓℓє dit :

    kEL BEAU POEME ET SI VRAI DANS LA VIE DE BEAUCOUP !!!!
    Se servir des enfants kome bouclier contre les grand- parents c’est dégueulasse !!!!
    mais un jour eux aussi à leur tour, ils auront ce point faible de l’amour pour un enfant et la façon dont ils auront craché il faudra ke ça leur retombe dessus !!!
    je sais pas si t’as compris ce ke je dis mdr 😆
    Enfin ….
    Bonne aprem et bizouxxxx, je crois kon va avoir une averse, ça se noircit !!!!!

    • filamots dit :

      Je sais Dalila, je sais. J’ai écrit à l’époque ce poème quelques jours après les évènements du 6 septembre comme je l’appelle. Ils ont depuis lors une deuxième petite fille et les choses ont déjà changé. Moi je ne m’investis plus de trop, même si chez une autre belle-fille, avec Boucle d’Or, c’est un vrai rayon de soleil d’or, mais qu’est ce que j’ai la trouille.
      Oui oui, je décode Dali, j’ai mis mon pc en mode « reboot » pour tout réinitialiser 😀
      Ici, il a fait super moche et tu as pu lire chez Ella ce qu’elle a dû faire aujourd’hui. Moi j’ai eu la chance d’écrire pour l’atelier de Mandrine….et pour la fin que j’ai trouvé j’ai éclaté de rire….. 🙂 🙂
      Les jeunes enfants devraient apprendre comme d’autres aussi, mon frère qui va avoir 60 ans par exemple que rester dans les non-dits, c’est très mauvais pour sa santé.
      Bisous.

  10. Très émouvant. Les grands-parents souffrent aussi quand l’incompréhension s’installe dans un couple qui ne s’aime plus.

    Courage

    • filamots dit :

      C’étaient les parents de la petite fille qui avaient à ce moment là un sérieux problème, à ce jour resté dans les non-dits. Mais les relations sont retournées totalement à la normale. Il n’y a que moi qui ai beaucoup de mal encore. Mais dans l’intérêt de la princesse, ne rien montrer. Sauf que je sais qu’elle sait. C’est assez étrange comme sensation, même si je ne suis pas sa véritable mamie. Sa vraie mamie est au courant de tout, mais ne comprends pas que mon mari et mois n’oublions pas tout de même l’affront qui nous a été fait ce jour là !
      Les jeunes oublient que nous aussi avons été parents avant eux. Je le vois avec mon fils et cela me fait sourire.

  11. Harmony dit :

    Tu me donnes envie de pleurer.C’est bien triste tout cela même si de petits-enfants,je n’ai pas. 😦

    • filamots dit :

      A l’époque voir la date sous le poème, j’ai beaucoup pleuré, depuis lors, elle a 7 ans et ce n’est pas ma petite-fille, mais l’ainée de celles de mon mari. Un lien entre elle et moi c’était créé très fort. Puis une bêtise, une incompréhension. La relation avec la princesse reste unique et les adultes ont été mis de côté. J’ai eu la chance d’avoir mon mari à mes côtés envers et contre tout. Lui aussi a été impliqué. Elle était toute petite et ne comprenait rien du tout. Et pourtant, intelligente comme elle, subsiste entre elle et moi une profonde écoute et un échange particulier. J’en ai parlé avec une personne compétente en la matière. Rien faire, ne rien bousculer. Et puis il y a longtemps maintenant.

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s