Sensations diverses

Amour !
Faut-il se laisser aller aux pleurs, aux rires,
Il pleut, il fait triste,
Triste dans mon coeur.
Que peut-il encore arriver ?
Y a t-il encore moyen de croire en la vie, en l’amour ?

Mais j’attends, et tout ce que je viens d’écrire est déjà dépassé,
Tel le fleuve qui coule, le temps passe et l’instant passé
N’est plus celui qui est.
Je te regarde, je t’aime, et tout est impossible !

Sensation diverses
Plaisirs.
Falaises déchiquetées, comme mes sens exacerbés,
Je ne peux que les refouler.
Ah ! Ivresse de l’imagination, esprit de mes yeux
Pour mieux te voir, te surprendre,
La mort pourrait me délivrer, mais la vie est trop belle.
Elle me permet de t’aimer.

Est-ce un bonheur ?
Oui pour le passé, non pour le futur.
Je rêve, et je souris à ton regard qui me traverse,
A ta main qui me caresse.
A l’espoir qui renaît. Quel espoir ?

Je ne fais que me leurrer.
Je divague.
Je ne puis espérer.
Car elle est dans ton coeur,
Elle le mange à petits morceaux,
Et fait de toi sa dépendance.


© Geneviève Oppenhuis – Années 1980 – 1985

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. pelagie46 dit :

    Merci beaucoup de ton mot, Geneviève, ca m’a fait grand plaisr.
    La vie va peu à peu, mais bien des choses sont difficiles à supporter.
    Ce n’est pas forcément l’absence, c’est ce qui ne sera plus, ce qu’on ne pourra plus faire ensemble Pour moi, c’est que m’est le plus dur.
    Je suis revenue sur le blog, mais parfois je me force. Je n’ai plus les mêmes envies.
    Hélas, il faut continuer, mes enfants et ma pucette m’encouragent et m’obligent à avancer.
    Ils viennent ce WE.
    Bonne nuit et encore merci!

  2. Heureuse de ton retour, Geneviève. J’adore ce poème, il porte déjà une telle maturité et ce tableau me ravi.
    Bisous

    • filamots dit :

      Bonjour Elisabeth,
      Oui oui, le tableau je sais, je l’ai découvert en cherchant le mot parapluie🙂 et pluie. Un poème triste et très gris. J’étais pas contente en l’écrivant, je me souviens très bien😆
      Pas de regrets et je souris en relisant celui-ci. J’étais célibataire et très très amoureuse !
      Ah ! l’amour ! sujet intarissable🙂 et aussi les petites promenades😉 hihi !!! petit clin d’oeil pour toi.
      Bisous

  3. Moi aussi je composais dans ma jeunesse. J’en mets en ligne au fur et à mesure du temps, mais là je suis à fond dans la musique, nous travaillons du Gounod pour le mois de décembre…Hier nous avons répété le Kyrie :

    et le début du Credo :

    C’est un peu pompier, mais avec l’orchestre , ça jette, surtout les parties où il y a de la harpe….Peut-être tu connais????Bonne après-midi….

    • filamots dit :

      Bonjour Korrigane,
      Tu dois en avoir du travail à préparer ces chants. Je ne savais pas que Gounod avait écrit ces ouvrages là. Je connais la très belle messe de Schubert qui, lorsque je l’écoute me transporte littéralement. A l’époque et grâce à la médiathèque Bruxelloise-Uccle, une si belle découverte que j’écoutais en boucle. Elle se trouve sur des cassettes audio que j’aimerais beaucoup transférer sur mon disque dur, j’ai le matériel. Y a plus qu’à🙂
      J’ai écouté, et je n’aime pas trop personnellement. Faut dire que cela doit s’écouter à l’aise, et pour ma part allongée, sans bruit, ce qui n’est pas le cas en ce moment.
      Pour la harpe je ne connais pas non plus.
      Bises et merci pour ce partage.

  4. cronin dit :

    Bonsoir Filamots,

    Ah l’amour et sa nostalgie…on n’oublie jamais, c’est un très beau poème, illustré par un magnifique tableau de Renoir que j’aime beaucoup, ici, en Lorraine, pluie et parapluie (rires…) Tu as une belle écriture, qui dessine en vers les larmes de l’amour qui s’enfuit….c’est poétique et très beau ce que je viens de lire. Merci Geneviève ! Bises amicales et ma rose ! Belle soirée, Corinne (Cronin)

  5. je peux rien te dire, mais je comprend ce poeme,
    bisous

    • filamots dit :

      Bonjour Julie,
      Oh ! un vieux poème, j’avais trente ans, célibataire et amoureuse. Tout est dit🙂 J’aime ces traces. Même si celui-ci n’est pas très gai à lire.
      Bisous à toi.

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s