Un jour un sentiment qui passait par là, et qui s’exprima.

Je fais souvent le même rêve, beaucoup moins depuis que j’en parle à qui de droit, 🙂 où je veux parler, mais aucun son ne sort, muette ou bien des situations très angoissantes qui font toujours références à un évènement vécus la veille ou se référant bien entendu à l’enfance. Les rêves je ne les ai pas notés, mais ils sont très forts et je puis fort heureusement les décrypter, c’est d’une telle simplicité 🙂 Avoir voulu être baillonnée et les auteurs n’ayant pas réussi me met bien en joie. Même si des coups de blues parviennent à mettre du gris dans les couleurs ensoleillées, comme chez tout le monde.

 

Illustration

La voix

Ferais-je un jour entendre ma voix ? Quelqu’un entendra t-il ce que j’écris ou ce que je

dis ?

Y a t-il encore en ces temps si lointain de ma naissance, quelqu’un pour l’entendre ?

Oui pour le mode culturel.  Mais pour les maux du coeur ?  Où est-elle donc passée cette voix qui essaie de se faire écouter. S’y prend-elle donc si mal ? A ce point ?

Tant de questions qui passeront ainsi au fil des jours toujours sans réponse. Que moi pour les poser, et personne pour y répondre. 

Mais qu’ai-je besoin en réalité ? Je ne sais pas. Je ne sais plus, ou bien je ne l’ai jamais su.  Besoin avorté toute petite, crevée dans la naissance de l’enfance. Besoin mis en veilleuse, et plongée dans le silence.

Faut bien se battre pour rester debout. Pourquoi suis-je donc née ?

Survivre ma seule devise et avancer jusqu’au point final.

© freesia – 07 septembre 2011

Voici un poème d’un auteur que j’ai trouvé illustrant le thème de ce jour.

La Voix

Une voix, une voix qui vient de si loin
Qu’elle ne fait plus tinter les oreilles,
Une voix, comme un tambour, voilée
Parvient pourtant, distinctement, jusqu’à nous.

Bien qu’elle semble sortir d’un tombeau
Elle ne parle que d’été et de printemps.
Elle emplit le corps de joie,
Elle allume aux lèvres le sourire.

Je l’écoute. Ce n’est qu’une voix humaine
Qui traverse les fracas de la vie et des batailles,
L’écroulement du tonnerre et le murmure des bavardages.

Et vous ? Ne l’entendez-vous pas ?
Elle dit « La peine sera de courte durée »
Elle dit « La belle saison est proche. »

Ne l’entendez-vous pas ?

Robert Desnos – Contrée (1936-1940)

 

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. un tout bien beau et exceptionnellement bien écrit
    bisouilles

  2. Moi aussi, je te comprends, Geneviève, ton beau poème reflète si bien l’ambiance des jours sombres….
    Je t’embrasse tendrement

    • filamots dit :

      Bonjour Elisabeth,
      Oui c’était un jour sombre et j’ai décidé de le mettre sur mon blog, même si ce n’est pas très gai j’en conviens. J’avais un autre blog pour cela que je vais fermer et comme ce n’est pas trop intime, je l’ai transféré et vais fermer cet autre blog.
      Je t’embrasse aussi et merci pour tout. 🙂

  3. on est né pour rien, c’est a nous d’en faire quelque chose , en tous les cas on est là, et on est donc necessaire a la vie, puisque nous sommes la vie, alors profitons
    je dis cela mais je suis au bord de la jetée, mais bon ton poeme me fait reflechir et finalement me donne l’envie d’etre optimiste, mais je comprend bien ce que tu dis,
    bisous tendres

    • filamots dit :

      Bonjour Julie,
      Pour la jetée attention aux vagues, elles sont traîtresses en ce moment 😉 C’est un texte que j’ai écrit l’année dernière, il y a des hauts et des bas, c’était un jour en bas 🙂
      Comme c’est un souvenir d’écriture je le garde, et puis certaines pensées existentialistes restent tout de même du style : Pourquoi naissons-nous ? La destinée ? bref des questions que pas mal de philosophes se sont déjà posés bien avant moi.
      Merci de comprendre ce charabia 🙂 Quant au poème, je trouve qu’il va bien avec le mot.
      Bisous Julie et surtout tiens-toi bien à la rambarde.
      Bisous pleins de tendresse aussi.

  4. colettedc dit :

    Merci Geneviève pour ce partage en ce jour ! Bonne et douce soirée pour toi ! Bises.

  5. Fr@ne & @l ~~ Mouette & @lbatros dit :

    Bonjour et merci pour ce sympathique article ! bonne journée !

    • filamots dit :

      Bonjour Fr@ne un ancien texte planqué ailleurs, que je vais d’ailleurs fermer. Expression de pensées d’une journée et d’un réel vécu;
      Merci à toi et gros bisous.

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s