Illustration

Le Pressoir

Sans doute elles vivaient, ces grappes mutilées
Qu’une aveugle machine a sans pitié foulées !
Ne souffraient-elles pas lorsque le dur pressoir
A déchiré leur chair du matin jusqu’au soir,

Et lorsque de leur sein, meurtri de flétrissures,
Leur pauvre âme a coulé par ces mille blessures ?
Les ceps luxuriants et le raisin vermeil
Des coteaux, ces beaux fruits que baisait le soleil,

Sur le sol à présent gisent, cadavre infâme
D’où se sont retirés le sourire et la flamme !
Sainte vigne, qu’importe ! à la clarté des cieux
Nous nous enivrerons de ton sang précieux !

Que le cœur du poète et la grappe qu’on souille
Ne soient plus qu’une triste et honteuse dépouille,
Qu’importe, si pour tous, au bruit d’un chant divin,
Ruisselle éblouissant le flot sacré du vin !

Théodore de Banville, Les Cariatides (1842)

Publicités

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. Drenagoram dit :

    N’est~Il point sot à l’Hors , celui Faisant l’Andouille ?
    Abaissant sa Bonne Bouille , A flanc de Bons Coteaux ,
    Afin d’Humer la Peau , Des ces Fruits couleurs Rouilles ,
    Pour Sûr il est l’Arsouille , En Vain le Porte à Faux 😉
    ~
    NéO~
    ~
    Nabecotsdonosor 😉

    • filamots dit :

      Bonjour Néo,
      Tu me fais rire avec ta signature et quelle imagination 🙂
      Non non il n’est point sot, mais au contraire peut encore se baisser pour humer la treille. 😉

      Les vendanges sont à notre porte, et j’aime regarder surtout lorsque j’habitais en Charentes, ces rangées de fruits gonflés par le soleil et le jus du fruit, qui pendent lourdement autour des branches au milieu de ces ceps merveilleux à regarder lorsqu’ils sont déterrer par le vigneron et destinés à être brûler. Je regrette ce jour là ne pas avoir eu mon appareil pour en faire une photo de ce monticule de ces bras noueux et si merveilleux.
      Chez mon amie de Bruxelles à la campagne se trouve sur leur cheminée un merveilleux cep de vigne, nettoyé. Lorsque je le regarde, j’en ai l’eau à la bouche et je me dis combien la nature accompli de merveilleuses architectures à laquelle tu rends de bien beaux hommages.
      Merci pour ton passage sur ce poème venu d’un autre temps.
      Bisous NéO et à bientôt….oui oui je suis à la traîne je sais 😉

  2. lavandine dit :

    Je suis dans la poésie depuis ce matin ..mais piur moi ce sera du verlaine, beaucoup moins gai que le tien. bonne journée !

    • filamots dit :

      Ah ! Verlaine, Rimbaud ! J’espère que tu avais à côté de toi, de quoi te désaltérer pour égayer certaines poésies tristes et si belles à la fois 🙂 Belle journée.

  3. cronin dit :

    « Le chant de la vigne, l’Amour versé au sang d’une coupe sacré ! La vigne, et le cep, les sarments, en sont porteurs, divin, est ce nectar, bénie des Dieux ! J’aime beaucoup ce poème, et cet auteur ! j’aime le vieux vin… plus mielleux, doucereux, au palais, où le temps, a donner toute saveur en délice ! Doux breuvage, fait avec amour et passion ! Merci filamots, quel plaisir à lire ce poème ! Je te souhaite une belle et douce soirée. Toute mon amitié, et ma rose. Corinne (Cronin)

    • filamots dit :

      Bonjour Corinne,
      Un poème à re-découvrir en effet, J’aime le vin aussi, un verre me suffit pour pouvoir l’apprécier à sa juste consistance, son goût. Ici nous sommes gâtés. Je préfère le Haut-Médoc, le Saint-Estèphe, le Saint Julien aussi dans le Médoc, et que dans la famille de mon mari ils connaissent bien. J’ai goûté récemment du Pessac-Léognan, un délice bien entendu. Et j’en passe encore, le Saint-Emilion, dont j’aime beaucoup la ville et pour laquelle j’ai d’anciennes photos.
      Amitiés à toi aussi.
      Bisous.

  4. colettedc dit :

    c’est vraiment magnifique et l’illustration superbe !
    Bonne fin de ce jour Geneviève ! Bisous.

  5. Beau poème mais surtout une magnifique photo.

  6. arbrealettres dit :

    Joli Poème ! 🙂
    Puisque tout ce que l’on vit est si va(i)n, point de colère: enivrons nous! lol!
    Ch Passeur de Mots
    🙂
    Blog de Poésie: http://arbrealettres.wordpress.com
    Index: http://pagesperso-orange.fr/coolcookie/poesie/index.html
    Blog de Photos: http://arbreaphotos.wordpress.com/

    • filamots dit :

      Haha !!! et dire que pour faire monter la pâte il faut du le-vain…..une autre ? Y aurait-il donc à boire et à manger dans tous ces mots….. C’est bientôt l’heure de l’apéritif 😉
      Bisous poète.

  7. Joli poème, bientôt de saison….Bonne soirée à toi.

  8. Pauvre raisin, il va mal finir mais le résultats sera peut-être un délice.
    Bonne semaine.

    • filamots dit :

      Bonjour Claudie,
      Cette recherche m’a permis de découvrir ce poème que j’ai trouvé à la fois si vrai, étrange, un peu fantastique, et pour le résultat un délice comme tu l’écris si bien 🙂
      Bisous à toi et bon milieu de semaine.

  9. lagardère/claude dit :

    et le vin de la bouteille jaillit….pour faire apprécier une délicieuse poésie…
    bisesssssssssssssssssssss
    CLAUDE

    • filamots dit :

      Bonjour Claude, elle n’est pas de moi 🙂 Je trouvais qu’elle était tout à fait appropriée au thème actuel dans lequel je baigne qui est le vin. L’exposition est terminée, mais j’ai encore des photos à placer. Beau milieu de semaine à toi.
      Bises.

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s