Illustration de Giovanni Boldini

Tu t’étonnes

Tu t’étonnes de vivre,
Tu t’étonnes d’aimer.
Il suffit d’un sourire
Pour que tout puisse changer.

Ton coeur n’est pas poussière,
Il s’y cache l’amitié.
Tu le croyais dur comme pierre,
Et tu t’effraies devant telle réalité.

Tu te crois seul au monde.
Tu ignores le ciel, la mer profonde.
Mais ton âme n’est point seule,
Puisqu’il y a moi ton amie.
Défaits-toi de ces écueils,
Et écoute ton chant douce mélodie.

©freesia – 19-12-1970 – poésies de jeunesse.

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. pelagie46 dit :

    Bonsoir! Merci d’être venue me visiter et voir mes créations manuelles.
    J’adore tricoter et coudre et crocheter. et broder
    Je regarde la télé et bricole en même temps.
    C’est immanquable.
    Sinon je me ronge les ongles et c’est affreux.
    Mais, mon problème, c’est que, ce que je tricote dans but précis, je ne me décide jamais à les donner!!!!
    Eh oui, alors cà s’entasse!

    Bonne nuit et grosses bises!

  2. lค ɠєภtเllє гє๒єllє dit :

    Voila mon passage en privé c’est passé sans problème et je ne m’en étonne pas 😆 puis apres 2 autres amies importunées en ce moment l’ont fait aussi, j’attends kel m’accepte !!!
    Bonne soirée♥

  3. Solange dit :

    la même fraîcheur et en même temps aussi de la gravité et de la sagesse dans ces poèmes de jeunesse. Amitié à toi.

    • filamots dit :

      Bonjour Solange.
      Ah ! Tu trouves pour la sagesse ? Lorsque il y a un certain temps déjà j’avais relu ces poèmes, je les avais trouvé tellement tristes, démoralisants. Puis j’ai abandonné cette idée en me disant, cela c’est mon ressenti. Tu les lis d’une autre manière que moi. Et c’est bien ainsi ! Je te remercie pour ton avis qui donne un autre regard. Quant à la gravité, oui, là tu ne te trompes pas. A l’arrière se cache une vie réelle à l’époque grave. Tu dois sans doute ressentir cela avec ta sensibilité personnelle.

      Je procrastine je sais….le papier est toujours devant moi, y a qu’à prendre une enveloppe. Devant moi, oui, oui….Je t’assure. Ce qui veut dire au moins que je ne t’oublie pas 😉
      Bisous

    • filamots dit :

      Bonjour la Tribu 🙂
      Oh merci ! pour ta visite….!
      C’est curieux de lire les avis des uns et des autres. Je trouve ce poème si niais 😉
      Comme quoi, la perception est tellement personnelle. L’essentiel est que ces quelques vers aient touché ton coeur.
      Bisous.

  4. Drenagoram dit :

    L’Onde s’étonne plus de Rien ,
    Sur les Pages de l’Amie ,
    Les Beaux Vers créent le Lien ,
    En Monde de Poésie ,
    Sur ces Rives tu y tiens ,
    Entre le Jour et la Nuit ,
    Une Plume fait Main ,
    Des Mots qui nous Relie.
    ~
    NéO~
    ~
    Becs en Tonnes 😉

  5. Harmony dit :

    Bonsoir Gene.
    Voilà un doux poème très bien tourné et plein de vérité.Sourire il y a quand le coeur est gai ou quand quelqu’un s’intéresse à ce que l’on fait.L’amitié est importante dans la vie et l’amour aussi.
    Nous ne sommes que poussière mais nous n’y pensons pas quand on se sent aimé.Le coeur n’est pas de pierre sinon pas d’amitié ni d’amour mais cela n’empêche pas de se sentir seul au monde quelquefois.Un jour,un ange passe et le lendemain,tout renaît.Nous avons tous du « vague à l’âme ».personne n’est parfait.
    Gros bisous ma Belle.Harmony.

    • filamots dit :

      Bonjour Harmony,
      Je me souviens des circonstances écrites de ce poème. Il était dédié à quelqu’un dont j’ai été très amoureuse.
      Cela me fait sourire lorsque je relis ce poème que j’avais écrit à cette époque. Avec nos espoirs, notre amitié réelle. J’avais vingt ans.
      Oh la la ! Qu’est ce que cela semble à la fois si loin et si près.
      Ce poème le début d’un amour qui commençait à fleurir dans mon coeur et qui hélas n’a pas abouti, parce qu’il était marié. Cqfd 🙂
      Et oui ! Et finalement tout est très bien comme cela. Je garde que les bons souvenirs de cette époque, dont ce poème. 🙂
      Bisous

  6. colettedc dit :

    Oui, il suffit d’un sourire … magnifique Geneviève !
    Bonne journée toute entière de vendredi pour toi !
    Bises,
    C☼lette 😀

    • filamots dit :

      Bonsoir fidèle Colette, ou bonne après-midi 🙂
      Je te remercie pour tes petits mots ou ton sourire juste en passant, c’est si agréable de voir cela de cette manière.
      Je t’embrasse.
      Geneviève

  7. Oceanelle dit :

    Très beau ce texte Geneviève, c’est de toi ??? Super , quant à l’illustration tu l’as très bien choisie! Que du bonheur chez toi bisous

    • filamots dit :

      Bonsoir Océanelle,
      Oui, c’est de moi, j’ai écrit la date en bas du poème. Ah ! l’illustration, toujours un hasard 🙂
      J’ai lu que tu avais posté une deuxième vidéo que je vais venir écouter bien entendu.
      Bisous.

  8. mich dit :

    *Il y a dans tes mots tant de douceur et de beauté*,quelle merveilleuse lecture.
    Merci de ce partage

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s