Mumu la Grenouille – plaisir d’écrire n° 23

Avec les mots : pull – main – question – matin – cacher – refuser – expliquer – protéger

Diamants et Cie

Catherine déambulait dans les longs couloirs de la grande demeure. C’était le matin.
Le soleil timidement offrait ses rayons à la rosée déposée sur l’herbe du jardin. Elle ouvrit dans le couloir les deux battants d’une fenêtre et gonfla ses poumons. Elle avait besoin d’air après la succession des derniers évènements.

Elle mit son Beretta 9mm en lieu sûr. Elle savait qu’ils la retrouveraient. En ce moment elle essayait de gagner du temps, savait que tout ceci n’était qu’un sursis.
C’est la raison pour laquelle elle avait choisi de se cacher ici. C’était une maison qu’elle avait héritée de ses parents et où elle ne mettait que rarement les pieds. Elle lui servait pour l’instant d’excellente couverture dans l’affaire qui l’occupait.
Elle se rendit dans la cuisine pour se faire un café, s’assit sur un tabouret tout déglingué et se mit à réfléchir à la situation.

Rien ne s’était passé comme prévu,  Colette, Monbanc, Marie-Jo, Gisèle, Mireille et les autres avaient accompli le travail suivant le plan expliqué au départ. Chacun à sa place, à la seconde près, et montre en mains, tout avait été chronométré.
Catherine se repassait le film sans arrêt cherchant la faille.

Elle dressa l’oreille. Des pas crissaient sur le gravier. De par le sautillement régulier et cadencé du mouvement elle su que Mumu venait lui poser des questions.
La porte claqua sèchement.

–         Alors peux-tu m’expliquer et ceci clairement ce qui s’est passé ? claironna Mumu en marchant de long en large.

Catherine respira un bon coup, remit en place le col roulé de son pull autour du cou :

–         Tout a bien fonctionné pourtant dès le départ. Monbanc  au volant du 4×4 accompagné de Fr@ne a foncé vers la porte d’entrée, l’a percuté. Les vitres ont volé en éclats. Claudie faisait le guet, je me souviens bien, et c’est elle qui a donné le feu vert comme convenu. Ensuite…..ensuite….. Oh ! Mince ! C’est à ce moment…..Arrête de piétiner en rond Mumu, tu m’embrouilles dans mes explications…..Tu veux un café ? ajouta Catherine.

–         Allez oui, le marc nous révèlera peut-être la vérité, au fond de la tasse répondit-elle ironiquement.

C’était Mumu qui avait été à l’origine de ce projet. Sa cousine Kling tenait une bijouterie au centre de Die, au pied du Massif du Vercors.  Cette dernière pour la journée avait dû se faire remplacer par Mandrine son adjointe dans l’affaire.  Cette femme compétente dans les affaires et sur qui elle pouvait compter ne refusait jamais d’apporter son aide toute bénévole.

C’est en rangeant précieusement la collection de diamants, solitaires, bagues, colliers et bracelets, présentoirs temporairement non protégés, que ce formidable bruit avait envahi la pièce.
La vitrine volant en mille morceaux autour d’elle. Les braqueurs s’emparant de la totalité du contenu du présentoir.

Mandrine tremblant de tous ses membres était parvenue à se réfugier à l’arrière d’un autre comptoir.
Aussi brutalement, la police fit irruption, armes aux poings et neutralisa les malfrats cagoulés.

Après ce récapitulatif, Mumu reprit sous souffle, quelqu’un dans le groupe les avait trahis. Mais qui donc ?
Elle se souvint soudain des questions de Filamots, de son intérêt pour le parcours et d’autres détails si infimes qui lui revenaient en tête.

Catherine soupira. La prochaine mission, elle la refuserait.
Elle regarda Mumu et s’éloigna déterminée. Il fallait en finir au plus tôt. Elle fixa son bracelet-montre et se dit qu’ils débarqueraient bientôt.

Au moment où elle se retournait le revolver pointé vers Mumu, plusieurs véhicules, sirènes allumées s’arrêtèrent net devant l’entrée de la maison.

–         C’est terminé Mumu persifla t-elle, l’œil mauvais. N’oppose aucune résistance, je n’hésiterai pas à tirer au moindre geste.

–         Comment ? ……. Comment ? …….

–         Tu as tout avoué, j’ai l’enregistrement et Filamots a récupéré les bijoux. Elle travaille pour la police dont je fais partie. Elle a mis du temps à gagner votre confiance. Tout se termine ici ma belle. Votre gang de bijoux est démantelé. Anvers et le soutien de la police Belge nous a été d’un grand secours.

Elle passa les menottes aux poignets de Mumu et sortirent ensemble vers les voitures alignées.

–         Où est Filamots demanda Catherine, elle aurait dû être avec vous.

–         Elle nous a dit qu’elle avait encore une dernière chose à accomplir Inspecteur.

+++

Filamots ferma la portière du coffre de la Peugeot 407. Ses bagages entassés entre d’autres plus épais se retrouvaient bien calés. Elle s’assit derrière le volant.

–         Allons-y Agent 007, le temps presse. Notre avion nous attend pour les Iles Caïmans, « les diamants ne sont pas éternels ».

© – freesia 04 octobre 2011.

(Ce récit est de la simple fiction, toute ressemblance avec des personnes existante est purement fortuite….(formule consacrée.)

Publicités

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. mich dit :

    OH quel chapitre!!!! Un régal ma belle princesse Geneviève
    Pour dire vrai il m’impressionne, je ne m’attendais pas du tout à ça et c’est vraiment super

    • filamots dit :

      Bonsoir Mich,
      Ce sont les diamants qui t’ont émerveillé ainsi, pour te sentir devenir prince 😉
      Contente que le récit t’ait plu, vu que moi je me suis régalée à l’écrire….vraiment ! Que du plaisir. Va falloir un jour écrire une histoire de prince et de princesse Mich 🙂
      Bisous. Geneviève

  2. pelagie46 dit :

    Bonjour Geneviève!
    Merci de passage. Tu es la bienvenue! Super!
    Je mets mes mots tous les samedis, tu fais ton texte sur le sujet que tu veux, tu le publie avant vendredi, tu mets lelien dans les coms sous l’inscription où sous le dernier billet (j’y vais voir plusieurs fois par jour!) et puis, le vendredi soir ou le samedi matin, je pose le « podium »!
    Mais, comme à « l’école des fans », dans le temps, le dimanche, tout le monde gange.
    Mais, toutes les « matîtresse » d’ateliers essaient quand même de faire un classement (pour le plaisir du jeu!)
    Si tu as besoin de plus de détails…………… tu viens à la maison (blog) la porte t’est ouverte!
    Bon dimanche.
    Je pose mon atelier, maintenant, dans la foulée!

  3. Zéphyrine dit :

    Voilà le départ d’un bien joli polar..il y a du travail d’écriture, j’adore..Je choisis les BD, pour une lecture plus rapide..et pour un travail plus long aussi..mais tout est admis alors ne nous en privons pas..

    • filamots dit :

      Bonsoir Zéphyrine,
      En effet, les BD que tu présentes sont excellentes et j’en admire le travail. Merci pour ton commentaire. J’ai en effet travailler le texte pendant plusieurs jours. Cela me change d’avant 🙂
      Le genre abordé était nouveau pour moi et un peu casse-gueule. Si tu as apprécié tant mieux, car je me suis beaucoup amusée en imaginant la scène 🙂
      Amitiés.

  4. pelagie46 dit :

    Hello! Bonsoir!
    J’ai adoré ton texte.
    Prenant au plus haut point. On a hâte de savoir comment çà se termine! Bravo!
    Merci de passer chez moi et de me laisser un com, et de plus que tu aimes. Merci encore.
    a bientôt
    Bises

    • filamots dit :

      Bonsoir Arlette,
      Je commence à comprendre comment vous fonctionner entre vous, et je m’adapterai ainsi comme vous le faites. Sauf que chez moi je mets des commentaires. Pas de raison que je modifie mon fonctionnement personnel. Toutefois le vôtre est bien pratique et je vais l’adopter dans votre communauté d’écrivains tous bien sympathiques 🙂
      Bises. Geneviève

  5. Pauvre Mumu la voila dans dfe beaux draps, tu as de l’imagination bravo.
    Bises

  6. colettedc dit :

    Mais, c’est super Geneviève ! … 😆 … quelle imagination ! Pauvre Mumu, il faut lui enlever les menottes … on a besoin d’elle … hi ! hi ! hi ! …
    Bonne journée toute entière de ce mercredi pour toi et BRAVO !
    Grosses bises d’amitié,
    C☼lette 😀

    • filamots dit :

      Bonsoir Colette,
      Je compte sur toi pour libérer tout le monde tient ! 😆
      Merci d’être passée. Je ne sais plus chez qui je suis allée ou pas, heureusement qu’il y a le topic de chez Mumu avec les inscriptions 🙂
      Ton texte je l’ai bien aimé aussi surtout l’illustration. J’irai lire les commentaires auxquels je suis abonnés.
      Becs à toi aussi qui s’envolent bien loin……et t’apportent les 23° actuels dans le S.O.
      Geneviève

  7. monbanc dit :

    C’était donc elle? Me voilà coincé sur le banc d’une cellule pour la semaine au moins, encore heureux que le temps passe vite à lire tous vos textes et divagations.

    • filamots dit :

      Bonsoir Monbanc, vous me faites rire là ! Va me falloir écrire une suite ? Avez-vous pensé à l’évasion ? 🙂
      En effet tout cela fut d’excellentes divagations de l’esprit, exercice avec lequel je me suis beaucoup amusée.
      Histoire de vous distraire, je viendrai lire les vôtres 🙂
      Bonne soirée.
      Amitiés. Geneviève

  8. Harmony dit :

    Bravo Gene.
    Quelle super romancière.Tu serais aussi capable d’écrire des romans policiers.Ainsi,ma Belle,te voilà donc partie avec 007?Très bon choix surtout pour celui qui est sur la photo.Tu es la brune ou bien la blonde?
    Les mots imposés tiennent bien la route.L’imagination a fait son chemin et le résultat est concluant.Je te donne la meilleure note. 😉
    Grosses bises.Harmony.

    • filamots dit :

      Bonsoir Harmony,
      Je ne sais si je mérite ce que tu écris, mais ces derniers temps, j’ai lu quelques nouvelles policières ailleurs, ensuite mon dada pour le moment, comme tu peux le voir dans la colonne des widgets, ce sont des romans style « thrillers ». J’aime regarder les séries, et puis l’histoire se faisant, j’ai essayé de relever un défi pour moi-même d’écrire quelque chose que je ne fais jamais qui est ce style là. J’y connais vraiment rien. Et puis j’ai eu l’idée du groupe, et là voyant les uns et les autres dans la situation, je me suis dit que cela pouvait être marrant ! J’ai eu beaucoup de mal à placer le mot : pull.
      C’est lui qui m’a donné le plus de fil à retordre :), c’est étrange, mais comme cela. Mais qu’est ce que cela fait travailler les méninges, lorsque tu t’embarques ainsi dans une histoire. En tout cas je m’amuse, et j’espère que c’est le cas pour les uns et les autres de l’atelier. Et en prime, un poème en a découlé dans un style qui m’est plus familier.
      Bisous à toi.
      Geneviève

  9. Absolument extra ! quelle histoire! Mais avec des menottes, comment je vais faire pour continuer l’atelier, moi ?

    • filamots dit :

      Bonsoir Mumu,
      Haha !!! bah ! va falloir écrire une suite d’histoire alors 😉 pour te faire enlever les menottes hihi !!!

      Je suis certaine que dans l’état actuel des choses, tu as plus d’un tour dans ta mare non ? 🙂
      Je me suis bien amusée en tout cas à l’écrire. Faut dire que j’étais partie sur un tout autre sujet concernant Catherine de Médicis. Projet ambitieux, avec justement les tiroirs à poisons hehe !!! d’où le poème. Bein oui les mots se mélangent dans ma tête ces derniers temps à la créativité pour le plaisir, sincèrement.

      Donc va falloir te libérer ? 😆 Crie au-secours !!!!
      Tu me fais rire là ! Ou bien je ris de moi-même, en tout cas, je m’amuse et le but est atteint.
      Merci et bisous
      Geneviève

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s