La Délicatesse de David Foenkinos 3/7 3/14 La Délicatesse n’a été d’abord pour moi qu’un anonyme parmi d’autres dans la sélection Goncourt, l’anonyme n°13. Et puis il est arrivé pour les vacances… L’anonyme n°13 est devenu La Délicatesse, un des meilleurs bouquins que j’ai jamais lu… La Délicatesse de David Foenkinos éditions Gallimard 20 Août 2009 DÉLICATESSE DE L’HUMOUR David Foenkinos nous entraîne avec La Délicatesse, son tout dernier roman, dans un tourbillon d’humour. U … Lire la suite

via petites lectures entre amis

Advertisements

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. mich dit :

    Geneviève : c’est gentil de ta part de partager cette merveilleuse découverte
    Bonne journée @+

    • filamots dit :

      Bonsoir Mich,
      Je dirai comme à Colette, même pour un homme et te connaissant un petit peu, je pense que ce livre aurait tout pour te plaire….et t’amusera quelque peu de par son écriture.
      Bisous.

  2. colettedc dit :

    Merci Geneviève de partager cela avec nous … c’est tout à fait gentil de ta part ! Tu nous mets d’eau à la bouche …
    Bonne fin de journée pour toi en toute amitié,
    C☼lette 😀

    • filamots dit :

      Bonsoir Colette,
      Si tu ne l’as pas lu, je te le conseille, tu vas te régaler. Une histoire pour « filles » 🙂 et je n’en dirai pas plus.

      …..bon allez les hommes c’est pour eux aussi bien entendu 😆 😉
      Bonne fin de journée à toi. Amitiés. Geneviève

  3. filamots dit :

    Un livre que j’ai adoré lire. Une merveilleuse découverte, quant au récit où la différence est une fois de plus abordé avec tellement de délicatesse, mais surtout d’une écriture tellement inhabituelle, enthousiasmante, d’une ironie qui, personnellement, m’a beaucoup plue. Ironie caustique comme je les aime.

    Sinon un thème éternel, celui de l’amour, abordé ici avec une écriture vraiment hors du commun pour moi.
    Ce fut une de mes dernières découvertes de ces derniers mois. Comme j’ai retrouvé un post dans le monde de WordPress, j’ai été tentée de le rebloguer. D’autant plus que chez Mademoiselle, j’y avais déjà commenté un autre livre d’Olivier Adam.

    Les personnages sont attachants, attirants. Pour le reste si cela vous tente, je vous laisse découvrir les subtilités de cet ouvrage qui surprend pas des tas de petites choses étonnantes en soi dans l’écriture d’un livre.

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s