Sonnet au souvenir

Te souviens-tu du jour où tu m’as rencontrée ?
C’était l’automne, la saison des feuilles mortes
Où nos pas les écrasent, le vent les emporte,
Où nos yeux pour la première fois se sont croisés

Souviens-toi d’un certain soir, à travers les prés,
Sous notre course, les fleurs tombaient inertes,
Où la lune, cette nuit s’était offerte
De troubler nos visages lors du premier baiser.

Entends-tu encore le mouvement des feuilles ?
Au-dessus de nos têtes quel joyeux accueil.
Les lapins courraient vivement dans les sous-bois

En ces instants d’émoi, j’étais si heureuse !
Nous parlions de l’avenir, de toi et de moi,
Avec pour seul témoin, la lune radieuse.

© G. Oppenhuis – Années 1960-1970

Monet – Prairie aux peupliers

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. Solange dit :

    très beau .. toujours cette fraîcheur de tes vingt ans sans doute …

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s