Marguerite

Ah ! la pauvre marguerite ainsi effeuillée
Que peut elle donc dire devant l’amoureux ?
Aïe tu me fais mal, arrête de tirer mes cheveux ?

Ah la pauvre marguerite ainsi effeuillée
Par une âme amoureuse, pensant à l’amant
Croyant ainsi le sort déjoué

Ah la pauvre marguerite ainsi effeuillée
Je t’aime, un peu, beaucoup, à la folie
Certes doit-elle se dire, étrange alchimie

Que ses doigts qui palpent les pétales
Les regardent, les broient jusqu’au coeur
Il restera dans la main qui tient la fleur,
Que le centre, d’une marguerite effeuillée

Dont les pétales se retrouvent à terre
Gardant encore leur mystère.

© freesia – Mai 2008

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. Charlène dit :

    Il faut savoir reconnaitre ce qui est bien et le dire, surtout…
    C’est vrai que je ne suis pas une fana de poésie, enfin plus maintenant…. il faudrait que j’analyse le « pourquoi » !!… Mais de temps en temps certains me vont droit au coeur.
    Oui Blacksad m’avait donné la permission de publier son poème (sur QR) et sur Pulse. C’était aussi du temps des 360° et il écrivait de très belles choses (poésie et textes)… Maintenant je ne sais pas, même s’il est toujours sur QR sous un autre pseudo, je n’ai pas vu qu’il ait un nouveau blog. Il faudrait que je lui demande.
    Pour la démarche c’est simple ! On demande !!!…
    J’espère que tu vas bien, je pense que tu es très occupée par tes écrits ces temps-ci.
    Je t’embrasse.

    • filamots dit :

      Bonjour Charlène,
      Excuse-moi de ne pas être plus présente, mais depuis la semaine dernière, je n’ai guère eu le temps. Quelque peu débordée par les anniversaires dans la famille 🙂
      Les tous petits étant à l’honneur entre deux mois et quatre ans, ils sont au nombre de sept dans la famille de mon mari.
      Quant aux poèmes, il y en a qui parle comme cela, pour une raison impossible à déterminer et qui vont droit au coeur. C’est comme cela. Je ne connais pas ce pseudo là.
      Sinon j’ai pas été très présente sur mon pc, mais uniquement sur mon blog.
      Je t’envoie un petit courrier.
      Je t’embrasse

  2. Charlène dit :

    Bonjour Geneviève,
    Depuis plusieurs jours j’erre sur ton blog que je ne saurais qualifier, en ai-je le droit d’ailleurs ? tant il est agréable à feuilleter, autant dans sa présentation, que dans tes écrits et tes magnifiques poèmes… si sensibles, si pudiques, si plein d’amour.
    Je me suis arrêtée sur celui-ci pour te dire toute mon admiration pour ce beau travail, simplement parce que depuis quelques jours je pensais poster sur mon blog un poème du même titre écrit par un ami (avec son autorisation)…
    Amicalement,
    Je t’embrasse

    • filamots dit :

      Bon appétit Charlène,
      Mon blog s’est construit petit à petit, et je l’améliore au gré de ce que j’apprends chez WordPress.
      Quant aux poèmes, ceux de jeunesse, postés aussi sur l’ancien yahoo 360° et dont celui-ci y avait été posté. En le relisant, ce poème me fait bien sourire. Je ne sais plus pourquoi je l’avais écrit. Peut être en rebondissant via un forum de poésie ou un autre. Et l’idée ainsi a germé et à donné ceci.

      Je dois dire que ce poème ces derniers temps en regardant mes statistiques a eu pas mal de succès 🙂 🙂
      Un attrait pour cette fleur probablement 😉
      Merci pour autant de compliments surtout venant de toi. Je ne m’y attendais pas, et là et bien, je ne sais que répondre….donc pour une fois tient, je me tais…..
      Quant à ton projet, si tu as l’autorisation, pourquoi pas. Je n’ai jamais dû faire ce genre de démarches, donc je ne sais quoi te dire ou te suggérer. Suis ton coeur, je crois qu’il est le meilleur conseillé 🙂
      Amitiés à toi aussi et à bientôt.
      Je t’embrasse et encore merci à toi.

  3. triton95 dit :

    oui, tu as préféré wordpress, plus calme et où on se concentre davantage sur ce que l’on fait. Je me suis partagé en deux, d’une part j’ai un blog wordpress, pour des notes plus travaillées, d’autre part un blog typepad, qui en fait fonctionne comme un forum, pour garder le lien avec l’ancienne communauté des « vieuvoxiens », mais qui est devenue comme un banc de poissons errants dans un bocal.

    http://triton95.wordpress.com/
    http://triton.typepad.com/triton/

  4. arbrealettres dit :

    ça me fait penser à « ce père qui retrouve son fils et qui tue le mien » signé la vache (le fils prodigue)!
    il y a des «  »cruautés » » insoupçonnées dans nos actes!
    Merci d’avoir fait parler la Marguerite! lol! ((-:

    • filamots dit :

      En effet, j’avais commencé mon poème dans ce sens, et puis j’ai dévié 🙂
      Je pensais effectivement au mal que pourrait ressentir la fleur. Mais là cela devient philosophique 🙂
      Depuis que tu me lis tu commences à me connaître poète 😉
      A bientôt sur tes extraits sur lesquels j’aime tant m’égarer.

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s