De pieds et de vers (un petit délire humoristique)

Lui : Je pense qu’il faudrait à ce vers au moins 8 pieds
Elle : Tu crois ?

Lui : Oui cela serait plus équilibré
Elle : Bon, je réécris le vers avec 8 pieds. Mais un verre à 8 pieds cela n’existe pas. Je ne comprends pas.

Lui : Non, tu ne comprends pas ? C’est pourtant simple je réexplique
Elle : Car en fait ce soir j’ai un dîner, et à table, je devrai songer à mettre les beaux verres à pied, reçu de ma grand-mère, la pauvre, elle les aimait tant.

Lui : Lorsque tu écris un poème, tu as différentes variantes.
Elle : Ah ? oui tu dois avoir raison. Donc pour revenir à mon dîner, tu crois que la nappe bordeaux, serait jolie à mettre ? Et les pieds de chaises, tu ne trouves pas qu’il faudrait mettre quelque chose en-dessous, car ils font tant de bruit.

Lui : En fait, il faut garder l’équilibre, dans la poésie, que cela soit chantant, un peu comme l’accent que l’on a en naissant……
Elle : Avec toi je ne puis jamais rester sérieuse. D’ailleurs, cet après midi, tu as tondu la pelouse ? Car il était temps, avec toute cette pluie, les merles se sont régalés, à manger tous ces vers sortis de terre pour l’occasion.

Lui : Mais oui tu sais bien, je vais t’expliquer cela clairement, car je vois que tu n’as rien compris. Il y a les alexandrins qui ont 12 pieds…..
Elle : Oui oui je sais tout cela, tient à propos, tu n’as pas vu le pied de la lampe par hasard, le pied vert ?

Lui : Ensuite un excellent exercice qui sont les acrostiches, tu sais toi qui aime tant le faire.
Elle : Oui oui, mais j’ai pas le temps là, va falloir bientôt dresser la table. Les invités vont arriver.

Lui : Mais non pas tout de suite, ma chérie, vient près de moi, j’ai quelque chose à te montrer
Elle : Quoi quoi, mais laisse moi tranquille, avec ton pied tout nu là entre mes jambes.

Lui : Vient sur le canapé, avant d’en manger, et prenons ensemble du bon temps.
Elle : Oh la la ces hommes tout de même toujours à penser à la bagatelle alors que j’ai encore des pieds de verre à nettoyer.

Mais elle ne put plus dire un seul mot car il lui avait pris les lèvres goulûment.

Sources de l’image : le net

Advertisements

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. Valentyne dit :

    Un dialogue comme dans une dimension parallèle 🙂
    Bisessss

    • brindille33 dit :

      Merci d’être passée Valentyne,
      J’avais écrit ce petit texte, je pense l’avoir expliqué dans mes réponses.
      Je me suis beaucoup amusée à l’écrire.
      Belle année si je ne te l’ai pas encore souhaitée.
      Bisesss
      Geneviève (filamots-brindille33)

  2. Excellent! 😀 La poésie c’est au choix du « poète » , alexandrins, prose rythmée ou non, etc. Alors ne prenons pas au pied de la lettre les conventions, faisons leur un pied de nez 😉

    • brindille33 dit :

      Ah ! ces bonhommes qui veulent nous imposer leurs idées. J’ai écrit ce petit texte en revanche en pensant à cet homme virtuel, avec qui j’échangeais poétiquement sur un forum, d’une amie réelle parisienne et qui souhaitais que j’écrive ma poésie différemment et me donnait des leçons. Après un certain temps, cela m’a exaspéré, et j’ai écrit ce petit texte, par dérision personnelle, pour les pieds de nez 😉

  3. arbrealettres dit :

    si si mise à pied pour ne pas briser les vers! lol!!
    oui je souris à l’envers c’est une constante chez moi lol!!
    Vive la Poésie et … l’Humour(((-:
    MOUR A et U avant … mouru!! lol!!

    • filamots dit :

      Tu retournes les mots comme bon te semble et j’éclate de rire en te lisant.

      A MOUR et U MOUR, avant mouru, haha !! cela me fait penser à mes enfants lorsqu’ils étaient petits, l’un des deux me disait, « maman il est mourru ? Mot d’enfant cela ! 🙂
      Merci Chris poète passeur des mots.

  4. arbrealettres dit :

    ce qui compte c’est qu’au pied levé
    même sans pied à terre
    même en partie jambes en l’air
    et jamais à contre-pied
    chacun prenne son pied
    avec la bonne chaussure à son pied!
    pied-de-nez à ces casse-pieds qui se lèvent du pied gauche
    pas de quoi casser le pied d’un canard! lol!
    Bravo pour ton humour et ce ton toujours léger joyeux et sensuel une constante dans tes écrits ((-:

    • filamots dit :

      Bravo Chris, génial, je sais que toi aussi tu aimes les jeux de mots 🙂 Comme quoi fallait pas lever le pied aussi rapidement, sur ta lancée lol ((-: (Smiley personnel à toi) 🙂

  5. herve225 dit :

    Ah ça, c’est ma marque de fabrique…
    Salutations manufacturées
    Hervé

  6. J’ai adoré ha ha ha juste ce qu’il faut d’humour

    • filamots dit :

      Merci Virtuelle, ce texte suite à quelqu’un qui m’avait quelque peu « titillé » sur la façon d’écrire de mes poèmes en ne respectant pas le nombre de pieds etc….
      Alors j’ai décidé à la suite de cela, de tourner à l’humour les remarques de cet internaute sur un forum de poésies. 🙂

  7. herve225 dit :

    Excellent. Drôle et léger, long juste ce qu’il faut. J’ai encore une fois adoré…
    Salutations amusées
    Hervé

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s