A Raymonde et René,

Tous les deux vous vous êtes aimés
L’un a travaillé, l’autre économisé

Une vie de labeur destinée à oublier
Que le passé ne faisait pas de cadeau
Et qu’à deux vous pouviez le surmonter

Ensemble vous avez construit
Ce qui petit à petit a été votre nid
Où sont venus se joindre vos enfants
Qui ont apporté à votre champs

Les petites graines qui ont germée
De ci de là, par leur rires et leur vie
Leur chagrin aussi
Ce qui fait le chemin de la vie

La terre a germé, les fleurs ont poussées
Et ne se sont pas fanées
Au contraire elles ont percées
Au-delà de bien des difficultés

Le chemin fut long et rude
La maladie s’étant installée
Il a fallu placé papa ou le pappy
Ce fut ensuite au tour de maman ou de Mammy
Dont le cœur battait la chamade

Vous aviez souhaité finir votre vie ensemble
Et voilà qu’en ce jour, ici même
Vous voilà réuni côte à côte
Devant tout ceux qui vous aiment

Cet endroit qui  nous rassemble
Devant nos père et mère
Grand-mère  et grand-père
Arrière grand-père et arrière grand-mère
Ce n’est qu’un seul mot, c’est celui qui vous a uni
Le mot Amour.

En hommage à mes beaux-parents décédés tous les deux en février 2007 à deux jours d’intervalle.

À propos de filamots

Sur le fil des mots. Je rassemble pour mes enfants, les textes anciens et nouveaux ainsi que futurs que je dépose sur ce blog. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres virtuelles, et de m'améliorer dans l'écriture de quelques nouvelles lorsque l'inspiration est au rendez-vous. Je partage aussi ma passion pour la photographie en tant qu'amateur. Je suis autodidacte en informatique, lecture, musique, etc....

"

  1. oth67 dit :

    En plus à cette date !
    J’en ai eu la chair de poule quand j’ai lu ta réponse !

    • filamots dit :

      Le papa est décédé le 12 février et sa maman serait tombée, le soir aux environs de 18 heures le 14 février. Son coeur s’est arrêté, a repris grâce au secours, mais finalement dans la nuit elle s’en est allée. Elle ne voulait plus vivre. Et sans son mari, je pense qu’elle a abandonné, envie surtout de le rejoindre.
      Ce fut très triste, émouvant, et pourtant nous avons de tels messages d’espoirs après. Ils sont toujours là parmi nous, vivants et nous en parlons souvent. Ils nous manquent. Même si cette réaction est égoïste.

  2. oth67 dit :

    C’est grâce à cette image que je me suis arrêté et que j’ai lu ce texte poignant. C’est difficile à vivre pour les personnes qui restent, deux départs en peu de temps mais, cela doit être « beau » pour eux deux qui sont presque partis main dans la main …

    • filamots dit :

      Merci pour ton passage Oth.
      Trois ans déjà, et ils sont là, présents, malgré leur absence.
      Le papa, son départ était annoncé, la maman le fut moins. Ils avaient toujours et si longtemps vécu ensemble, qu’autour du 14 février, c’est en amoureux, qu’ils s’en sont allés à deux.

Merciii ! C'est gentil d'y avoir pensé.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s